Éviter la surchauffe de nos logements en été

Éviter la surchauffe de nos logements en été

3 min

Partager
Facebook
Twitter
LinkedIn

Au sommaire :

Comment garder une maison fraîche en été ?

L’hiver est terminé, le printemps à peine entamé et déjà à la une de tous les médias nous pouvons lire : nouvelles vagues de chaleur, nouveau pic de températures, dépassement des normales de saison, prévisions de canicule…

Cette période estivale synonyme d’inconfort dans nos logements n’est pas une fatalité. Des solutions simples existent pour éviter les surchauffes.

1- Limiter les entrées de chaleur par tous les moyens

Nous pensons naturellement à l’isolation des logement, et aux surfaces vitrées qui constituent l’enveloppe du bâtiment :

  • L’épaisseur et la densité de l’isolant jouent un rôle essentiel ainsi que le traitement des ponts thermiques. Mais l’isolation ne représente qu’une partie de la solution,
  • La qualité de certains vitrages, permet de réduire les apports thermiques des rayonnements solaires.

En amont de l’enveloppe du bâtiment, nous pouvons également agir sur les facteurs extérieurs :

  • Les protections solaires telles que les casquettes ou la végétation permettent de limiter le rayonnement solaire sur le logement. Les extérieurs végétalisés permettent de réduire de façon importante les températures extérieures,
  • La ventilation naturelle des combles, au-dessus de l’isolant, permet également de diminuer la température qui peut atteindre jusqu’à 60°.

Enfin, nous pouvons également limiter la chaleur produite par l’ensemble des appareils électriques à l’intérieur du bâtiment.

2- Évacuer la chaleur du logement

Malgré, tous nos efforts, les journées chaudes d’été font monter la température de nos logements et les nuits plus fraîches doivent nous permettre d’évacuer cette chaleur : 

  • l’ouverture des menuiseries permet de ventiler le logement et d’évacuer la chaleur intérieure. Cependant, les environnement bruyants ou les moustiques limitent parfois cette aération,
  • les VMC doubles flux peuvent permettre d’évacuer l’air chaud intérieur en faisant pénétrer dans l’appartement l’air frais extérieur nocturne.

Notez que la VMC double flux permet également de limiter la chaleur d’entrer dans le logement en abaissant la température de l’air entrant dans la journée.

3- Différer la sensation de chaleur grâce à l’inertie du bâtiment

Une fois la chaleur à l’intérieur, le logement va se charger de ces calories et diminuer notre sensation de chaleur : c’est l’inertie. Plus un logement est constitué de matériaux lourds et directement en contact avec l’air ambiant, plus il aura la capacité de diminuer notre sensation de chaleur.

L’approche globale, LA solution pour économiser et gagner en fraîcheur  

Chaque logement est unique. Son environnement extérieur, sa structure en pierre, en béton ou en bois, son agencement intérieur permettant de ventiler plus ou moins facilement, la possibilité ou l’impossibilité d’isoler par l’intérieur ou par l’extérieur sont autant de paramètres qui doivent nous guider vers une solution adaptée à votre logement.

Lorsque l’ensemble des points est étudié, les choix à faire sont éclairés et les travaux réalisés en gardant pour objectif de répondre aux confort d’hiver comme au confort d’été. L’audit énergétique est l’outil indispensable pour comprendre comment réagit son logement et étudier quels scénarios de travaux seront les plus adaptés au logement. 

Les projets de rénovation globales s’articulent autour des économies d’énergies. Le recours aux climatisations pour rafraîchir les logements n’est pas une solution à préconiser sur l’ensemble des logements car elle fait grimper les consommations d’énergies en été!

Dans la majorité des cas, les solutions passives permettent de garder un logement frais en été sans avoir recours aux climatisations. 

Pour concilier confort et économies d’énergies, pensez aux solutions passives ! 

A lire aussi...

Se préparer pour un hiver tout confort !

Les prix du fioul, du gaz, de l’électricité flambent et en parallèle l’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre de nos logements se fait de plus en plus pressante, oui, économiser notre énergie devient une
passoires énergétiques

Loyers bloqués pour les « passoires énergétiques » : ce qui a changé ce 24 août

Depuis ce mercredi 24 août, les loyers de tous les logements dont la classe énergétique est équivalente à F ou G seront bloqués. Une mesure appliquée de la loi climat votée en 2021 qui vise à inciter les propriétaires
focus sortie de passoire énergétique

Focus sur : le bonus sortie de passoire 

Pour commencer, une définition Le terme « passoire thermique » (ou passoire énergétique) est utilisé pour désigner les logements considérés comme trop énergivores. La consommation excessive d’énergie est associée au chauffage, à la production d’eau chaude sanitaire et au