avec kairos améliorez la performance énergétique de votre logement

Améliorer la performance énergétique de son logement

4 min

Partager
Facebook
Twitter
LinkedIn

Au sommaire :

Face à la crise climatique, sociale et économique du logement, réaliser des économies d’énergie est devenu un impératif. Les nouvelles réglementations européennes poussent les pays membres à diminuer la consommation énergétique de leurs infrastructures, notamment sur le secteur résidentiel. Un exemple, à partir de 2025 les logements considérés comme passoires thermiques (classe énergie F ou logement de performance énergétique inférieure) seront progressivement retirées du parc locatif.  

Il est donc urgent d’améliorer la performance énergétique des logements. Comment évaluer la performance énergétique d’un logement ? Grâce à quels outils ? Quelles solutions ? Kairos vous éclaire. 

C’est quoi la performance énergétique ?

Par performance énergétique on attend « quantité d’énergie calculée ou mesurée nécessaire pour répondre aux besoins énergétiques liés à une utilisation normale ». En d’autres termes, c’est la quantité dont votre habitation a besoin pour le chauffage ou la climatisation, l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire, la ventilation des pièces, etc…  

La performance de votre logement a un impact direct sur votre consommation d’énergie : électricité, gaz, fioul… C’est donc la performance de votre logement qui définit le budget alloué chaque année à l’énergie. Un logement performant vous permettra de réduire vos factures d’énergie. C’est tout l’intérêt de se lancer dans un projet de rénovation énergétique.

👉 Qu’est-ce qu’un logement performant ?

L’interdiction progressive de location des logements peu performants

La notion de performance énergétique prend de plus en plus d’importance en France. Non seulement elle permet de compenser la flambée des prix du gaz et de l’électricité mais surtout, de répondre à des réglementations de plus en plus strictes.

Ainsi, à partir de 2023, les normes de consommation d’énergie seront incluses dans la définition d’un logement décent. Concrètement, au-delà d’un certain seuil une consommation trop importante serait jugée indécente et le logement inapte à la location.

Une interdiction progressive, il sera donc interdit de mettre à la location une passoire thermique : 

  • En 2025 : pour toutes les classes G ;
  • En 2028 : pour toutes les classes F ;
  • En 2034 : pour toutes les classes E.

👉Le saviez-vous ? L’interdiction de mise à la location progressive a engendré une forte inquiétude des propriétaires de passoires thermiques, les encourageant à vendre. Ce qui présente comme conséquence directe sur le marché immobilier un afflux de biens dont les prix ont chuté.

Or, mieux vaut investir pour rénover, car l’optimisation énergétique entraîne à l’inverse une valorisation du bien. On parle de « valeur verte ». Les classes A ou B se vendent plus cher, car elles offrent une promesse de factures raisonnables pour les futurs acquéreurs.

Évaluer la performance énergétique ?

Voyons maintenant quelles notions et informations entrent dans le calcul de la performance énergétique de votre logement et quels indicateurs permettent de réaliser un bilan énergétique. 

Le Diagnostic de Performance Énergétique 

Vous le connaissez si vous avez déjà acheté ou vendu un bien immobilier. Le DPE calcule deux éléments clés d’un logement : 

  • la consommation en énergie
  • les émissions de gaz à effet de serre (GES)

Deux éléments lisibles sur les étiquettes présentes sur les annonces des agences immobilières, d’un côté l’étiquette énergie pour la consommation énergétique, de l’autre l’étiquette climat qui figure les émissions de gaz à effet de serre du logement concerné.

Plus la classe énergie du logement approche de A ou B, plus la valeur verte du bien sera importante car le bien est moins polluant et surtout plus efficace énergétiquement. 

Le déroulement du DPE

Une première analyse qui aboutit à des recommandations d’actions pour améliorer la performance énergétique, notamment des travaux à mettre en œuvre. Le DPE de la maison ou de l’appartement est ensuite transmis à l’Ademe.

Un pas plus loin : l’audit énergétique 

Afin d’avoir la garantie de réaliser une rénovation énergétique performante, il est nécessaire de mener une réflexion sur l’intégralité de son logement : l’enveloppe (murs, planchers, toitures et ouvrants) ET les systèmes utilisés pour chauffer (le logement et l’eau), refroidir, ventiler, etc. Une approche globale permettant de définir la performance énergétique et le confort thermique. 

L’audit énergétique peut être rapproché d’un état des lieux des performances énergétiques de votre logement : un bilan thermique exhaustif couplé avec des préconisations concrètes ayant pour objectif d’améliorer les performances énergétique et l’efficacité thermique.

Comment améliorer la performance énergétique ?

Grâce au DPE ou à l’audit énergétique vous avez une idée claire des possibilité d’économie d’énergie pour votre logement ? Il s’agit maintenant de réaliser votre projet de rénovation énergétique. Ci-dessous quelques exemples de travaux efficaces pour améliorer la performance de votre habitation. 

  • Isolation des combles perdus ou aménageables ;
  • Changement du système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • Isolation des murs par l’extérieur (ITE) ou l’intérieur (ITI) ;
  • Isolation des planchers bas (au-dessus d’une cave, d’un garage ou d’un vide sanitaire par exemple) ;
  • Remplacement d’ampoules pour installer un éclairage LED (relamping)
  • Amélioration du système de ventilation (VMC double flux par exemple) ;
  • Changement des menuiseries : fenêtres à double-vitrage, portes-fenêtres mieux isolées…

A noter que la rénovation mono-geste ou rénovation par étape reste peu efficace pour réaliser de réelles économies d’énergie. Une rénovation énergétique globale présente une opportunité d’économie d’énergie plus importante et plus viable dans le temps.

A lire aussi...

Se préparer pour un hiver tout confort !

Les prix du fioul, du gaz, de l’électricité flambent et en parallèle l’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre de nos logements se fait de plus en plus pressante, oui, économiser notre énergie devient une
passoires énergétiques

Loyers bloqués pour les « passoires énergétiques » : ce qui a changé ce 24 août

Depuis ce mercredi 24 août, les loyers de tous les logements dont la classe énergétique est équivalente à F ou G seront bloqués. Une mesure appliquée de la loi climat votée en 2021 qui vise à inciter les propriétaires
focus sortie de passoire énergétique

Focus sur : le bonus sortie de passoire 

Pour commencer, une définition Le terme « passoire thermique » (ou passoire énergétique) est utilisé pour désigner les logements considérés comme trop énergivores. La consommation excessive d’énergie est associée au chauffage, à la production d’eau chaude sanitaire et au