rénovation énergétique ce qui change au 1er juillet 2022

Rénovation énergétique : ce qui change au 1er juillet 2022

2 min

Partager
Facebook
Twitter
LinkedIn

Au sommaire :

Début d’été rime généralement avec annonce du gouvernement, cet été encore ne fait pas exception à la règle ! Avec les fortes chaleurs arrivent les évolutions concernant la rénovation énergétique. Kairos débriefe pour vous ces changements.

Interdiction d’installation de nouvelles chaudières au fioul

Une décision de longue date, fin 2020 à l’origine, qui n’avait jamais été mise en place. C’est chose faite. Depuis le 1er juillet 2022, vous ne pourrez plus faire installer de nouvelles chaudières fioul dans un logement ancien comme dans un logement neuf. Objectif : faire disparaître au plus vite cette énergie fossile des logements français et ainsi accélérer la transition écologique et ainsi supprimer son impact nocif sur l’environnement. 

👉 Si vous possédez déjà une chaudière fioul, vous ne serez pas forcé de la remplacer et pourrez la faire réparer jusqu’à ce qu’elle soit en fin de vie.

rénovation énergétique : remplacement chaudière fioul Kairos Avenir
Si votre chaudière ressemble à ça, il faut la changer !

👉 Focus : 1000 € d’aide supplémentaire pour changer votre système de chauffage

Pour encourager la transition des propriétaires occupants vers des chauffages moins énergivores, plus économiques et plus écologiques, le gouvernement a mis en place une prime supplémentaire de 1000€ via MaPrimeRénov’ jusqu’au 31 décembre 2022.

Cumul des aides à la rénovation énergétique

Il existe de nombreuses aides financières pour mener à bien votre projet de rénovation énergétique. Et pour réduire encore plus le coût de votre projet de rénovation certaines de ces aides sont cumulables entre elles. Bonne nouvelle : depuis le 1er juillet 2022, le gouvernement a créé de nouveaux ponts entre les différents mécanismes d’aides.

Simplification du cumul entre MaPrimeRénov’ et l’éco-PTZ 

Vous pouvez déjà demander à votre banque un éco-prêt à taux zéro pour vous aider à prendre en charge tout ou partie de vos travaux d’isolation ou d’installation d’un nouveau système de chauffage. Ce qui change dès ce mois-ci c’est que vous pourrez faire cette demande d’éco-prêt à taux zéro pour financer le montant des opérations non couvertes par MaPrimeRénov’ et autres mécanismes d’aides.

De plus, l’accord d’attribution de MaPrimeRénov’ Sérénité (ANAH) sera suffisant pour votre banque pour constituer votre dossier d’éco-prêt à taux zéro sans avoir à fournir la liste des travaux concernés et les devis correspondants. 

👉 Focus : il existe néanmoins une condition : avoir débuté ses travaux moins de 6 mois avant de faire la demande du prêt.

Cumul MaPrimeRénov’ Sérénité et Prime Énergie

Autre changement intéressant, à partir du 1er juillet 2022 si vous êtes éligible à MaPrimeRénov’ Sérénité (ANAH) vous allez pouvoir bénéficier en plus des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie), autrement connus sous le nom de Prime Énergie. Des aides qui n’étaient pas cumulables auparavant.  

Fin du dispositif coup de pouce isolation

Juillet 2022 c’est aussi la fin du coup de pouce isolation. Les montants attribués avaient déjà été revus à la baisse en 2021, et cette année marque bien l’arrêt du dispositif. L’objectif : lutter contre les fraudes, en particulier les travaux d’isolation à 1€, souvent portés par des éco-délinquants. Cependant pas d’inquiétude, il reste à votre disposition de nombreuses autres aides pour financer votre projet d’isolation : CEE, MaPrimeRénov’, éco-PTZ, TVA à 5.5%… 

A lire aussi...

Se préparer pour un hiver tout confort !

Les prix du fioul, du gaz, de l’électricité flambent et en parallèle l’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre de nos logements se fait de plus en plus pressante, oui, économiser notre énergie devient une
passoires énergétiques

Loyers bloqués pour les « passoires énergétiques » : ce qui a changé ce 24 août

Depuis ce mercredi 24 août, les loyers de tous les logements dont la classe énergétique est équivalente à F ou G seront bloqués. Une mesure appliquée de la loi climat votée en 2021 qui vise à inciter les propriétaires
focus sortie de passoire énergétique

Focus sur : le bonus sortie de passoire 

Pour commencer, une définition Le terme « passoire thermique » (ou passoire énergétique) est utilisé pour désigner les logements considérés comme trop énergivores. La consommation excessive d’énergie est associée au chauffage, à la production d’eau chaude sanitaire et au